Intervention Régis Stéphant – Ancres de liens, soyez malin ! SEO Garden Party 2020

 

Intervention de Régis Stéphant de NextLevel.link

 


 

Retranscription de l’intervention de Régis Stéphant. 

 

Jacky : Ça me fait très plaisir de t’accueillir aujourd’hui.

Régis : Moi aussi !

Jacky : De t’avoir parmi nous, et je connais tes compétences, je sais que tu es extrêmement compétent et c’est dommage que tu n’aies jamais eu l’occasion jusque-là de le montrer publiquement, et là aujourd’hui, tu as la chance de pouvoir le faire, devant presque 460 personnes ! 

Régis :  Alors 500 personnes, j’enlève le haut hein, donc dépêchez-vous !

Jacky : Alors, je crois qu’on va rester à 499 et puis je kickerai les gens un par un (rire).

Régis : Ça marche !

Jacky : Ouais ! Voilà, donc on va démarrer, sinon on va prendre du retard. Donc Régis de NextLevel c’est à toi et on te posera les questions.

Régis :  Voilà, donc je disais que…

Jacky : Enfin, je te préviens quelques minutes avant la fin.

Régis : OK, voilà même au bout de 10 minutes avant la fin, c’est parfait !

Jacky : Super ! OK, bon allez !

Début de l’intervention Régis Stéphant :

 

Donc très rapidement, même si Jacky m’a gentiment présenté. Très rapidement, je me présente, donc je m’appelle Régis Stephant, j’ai 38 ans, donc évidemment je ne les fais pas, mais voilà j’ai 38 ans. Ça fait une douzaine d’années que je suis dans le web marketing et le SEO, mais ça fait 3 ans, quasiment, que je suis consultant SEO chez Korleon’Biz et responsable de la plateforme NextLevel depuis à peu près Mars-Avril.

Au moment où mon cher prédécesseur Sylvain a pris la direction de l’agence Korleon’Biz donc aujourd’hui, évidemment si vous allez sur Twitter, vous me trouverez sous le pseudo @Ledzep_56 56 et je ne fréquente pas trop les autres réseaux sociaux.

Aujourd’hui, le but, en fait ça va être donc de vous parler des ancres de lien, mais de démarrer progressivement. Alors, on va commencer doucement, « Pourquoi les ancres de lien sont importantes ? ».

Ensuite je vous demanderai « qu’est-ce qu’une ancre optimisée ? », on va calculer « quel est le bon taux d’ancre optimisée », la question qui revient tout le temps. On parlera des « ancres non opti » assez vite et sur ce quoi j’insisterai après, c’est la partie « soyez malin ». Parce que pour finir, avec ça, il y a un certain nombre d’astuces pur que plus jamais vous ne vous demandez « mince, zut », bref on va parler comme je parle d’habitude, « merde quelle est l’ancre de lien que je dois choisir là pour le lien que j’émets maintenant. Et évidemment, j’espère que vous apprendrez des choses.

Ensuite je vous demanderai « qu’est-ce qu’une ancre optimisée ? », on va calculer « quel est le bon taux d’ancre optimisée », la question qui revient tout le temps. On parlera des « ancres non opti » assez vite et sur ce quoi j’insisterai après, c’est la partie « soyez malin ». Parce que pour finir, avec ça, il y a un certain nombre d’astuces pur que plus jamais vous ne vous demandez « mince, zut », bref on va parler comme je parle d’habitude, « merde quelle est l’ancre de lien que je dois choisir là pour le lien que j’émets maintenant. Et évidemment, j’espère que vous apprendrez des choses.

Alors, pourquoi ce matin-là maintenant, je vais vous parler des ancres de lien, parce que bon selon Google, les liens, c’est naturel, vous faites de jolis contenus, vous vous les achetez un peu comme l’a fait Pascal, faites des jolis contenus et puis là naturellement, les liens vont tomber. Bon ça, si la magie opère, tant mieux, c’est bien, c’est que vous avez vraiment la classe des beaux contenus, etc. Mais dans le monde réel, bon en général, vous allez devoir créer vos propres liens ou alors les faire faire par d’autres. Donc forcément, à ce moment-là, vous allez vous demander comment je peux faire pour que ce lien que je vais créer aille mieux performer grâce à l’endroit où je vais le mettre et la manière dont je vais éventuellement pouvoir gérer l’ancre.
Donc, pourquoi dire très simplement, sur quoi vous avez la main, en fait, tout simplement parce que pour qu’un lien inter forme, c’est sûr que de base, il faut qu’il soit sur un principe ou plutôt sur une page indexée, il faut qu’il soit dofollow, il vaut mieux qu’il soit là en fait pour durer, qu’il ne soit pas sur une page éphémère. Ou alors, comme on le défend ardemment chez NextLevel, qu’il soit sur une page qui plaît à Google parce qu’elle a des positions dans Google.

Mais bon, OK, cela étant dit, toute chose est égale par ailleurs, au moment où vous allez poser votre lien, sur quoi vous pouvez jouer. Donc le premier élément, qui pourrait faire l’objet d’une conférence lui tout seul, ça va être le contexte, à savoir que votre lien va évoluer évidemment, il est placé sur une page de la même thématique, même thématique au sens de Google. Évidemment, il va mieux performer, je dis évidemment parce que c’est évident pour beaucoup d’entre nous, mais peut-être pas pour tout le monde. Évidemment, il va mieux performer s’il est au cœur de la page, et pas dans le footer ou dans la sidebar.

Ensuite, ce qui va jouer, au-delà de votre lien, c’est le texte qui va y avoir autour de votre lien. Donc c’est-à-dire, les 50, les 100, les 150 mots qui précèdent, mais aussi les 50-100-150 mots qui vont le suivre, voire au-delà. Mais déjà,dans cette proportion-là, c’est pas mal. Donc ces éléments-là, ça va agir sur la pertinence du lien, et ce sont des éléments sur lesquels vous allez parfois avoir finalement le choix. Mais comme j’ai dit, ça pourrait faire l’objet d’une conférence à part entière, et là moi, ce sur quoi je vais insister ce matin, ça va être le dernier outil que vous avez en main, au moment où vous allez poser votre lien, ça va être l’ancre de lien.

C’est la dernière chose, la dernière question que vous allez vous poser au moment de mettre le lien. Alors, pour ceux qui débutent, à part Jacky, j’en vois d’autres qui sont assis dans la salle, et puis je les vois au premier rang, l’ancre de lien, c’est quoi. Basiquement, voilà très basiquement là j’ai un exemple, mon site.fr, l’ancre de lien, c’est le texte correspondant à l’ancre du lien. Donc tout simplement le texte qui capte sur votre lien. Donc si à cet endroit-là, je suis malin justement et que je choisis les bons mots, ça va aider mon lien à mieux performer. Si je mets tout simplement mon mot clé, on me parlera d’une ancre optimisée, ce sur quoi on va développer, ce qu’on va développer un petit peu après. Donc, une ancre opti, en fait, enfin je dis ancre opti, ancre optimisée, mais voilà maintenant ça veut dire ancre optimisée.

En fait, ça marche, même super bien, et ça marchait même tellement bien, c’était même indécent, tellement ça marchait bien, que Google en 2012 a déployé ce qu’on appelle le « filtre Google Pingouin » pour éviter les abus. Donc bon, beaucoup ont déjà entendu parler de Google Pingouin, je dis quand même un petit mot sur ce filtre, c’est que très souvent, on va entendre que Google Pingouin est là pour lutter contre les liens de mauvaise qualité. Donc, bon d’accord, admettons pourquoi pas, mais la vérité, c’est que là où vous allez devoir vraiment faire attention vis-à-vis de ce filtre de qualité Pingouin, c’est au niveau des ancres. Pingouin est surtout là pour faire la police face aux petits malins et là je pense notamment à Pascal, face aux petits malins qui abusent des ancres optimisées.

Donc c’est pourquoi à chaque fois, que vous posez une ancre de lien, vous devez-vous posez la question à chaque fois que vous posez un lien, pardon, vous devez vous poser la question de l’ancre du lien. Qu’est-ce que je vais mettre, et puis surtout, si j’essaye d’être malin, est-ce que je n’abuse pas un petit peu. Pardon, donc naturellement, la question que certains se posent, puisque je parlais de ceux qui sont assis au premier rang tout à l’heure, évidemment si vous êtes toujours assis, vous demandez « une ancre optimisée c’est quoi ? ». Alors je vais vous répondre en deux tons, je vais vous dire qu’est-ce qu’une ancre optimisée telle qu’on l’a toujours pensé, historiquement, à savoir que basiquement, une ancre optimisée c’est tout simplement une ancre qui reprend les mots clés, sur lesquels vous voulez vous positionner. J’ai pris un exemple qui reviendra souvent là ce matin avec moi, c’est l’exemple du mot clé « pizzeria à Rennes », je veux me positionner sur « pizzeria rennes », désolé pour ceux qui n’ont pas mangé hier soir hein, je vais vous donner un peu faim, mais voilà. Et si je fais une ancre optimisée, une ancre exacte, tout simplement mon site.fr va utiliser l’ancre « pizzeria à Rennes », mais aussi « pizzéria à Rennes » avec un accent « PIZZERIA À RENNES » avec une majuscule. Au début, c’est comme ça que ça se passe. Ce sont des ancres optimisées au sens qu’on entendait, c’était ça.

Aujourd’hui, en fait, on parle plus, enfin Google parle plus de famille d’ancre, c’est-à-dire que déjà aujourd’hui, quand vous devez analyser votre taux d’ancre optimisée, vous allez prendre « pizzeria Rennes » avec ou sans accent, avec ou sans majuscule, mais aussi « pizzeria à Rennes » ou « pizzeria sur Rennes » par exemple, il certainement d’autres ancres de ce type-là, ou « pizzeria de Rennes » par exemple. Et en fait, là, si vous voulez, c’est que ça peut paraître basique pour quelqu’un qui débute, mais voilà avant, ce n’était pas nécessairement le cas. Et demain, on peut même se demander avec les évolutions de Google si une ancre du type « meilleure pizzeria à Rennes » ne serait pas aussi à prendre en considération, de la même manière que « pizzeria à Rennes » ou « pizzeria sur Rennes » dans le calcul du taux d’ancre optimisée. En tout cas, moi je pense que oui, aujourd’hui, pas nécessairement, mais faites comme si, ça vous évitera les mauvaises surprises à l’avenir. Alors, moi je vous dis, « pizzeria à Rennes » ou « pizzeria sur Rennes » c’est la même voilà, c’est la même ancre. Donc je ne vous entends pas, mais dans ma tête je vous entends quand même. Et je suis sûr qu’il y a certains d’entre vous qui vous dites que OK, tu es bien gentil, mais quand je tape sur Google « pizzeria à Rennes », je n’ai pas le même résultat, mais nécessairement que quand je tape « pizzeria sur Rennes » ou « pizzeria à Rennes ».

OK, mais en fait, c’est lorsque vous me regardez la SERP, moi je vous parle de pingouin, je vous parle de taux d’ancre optimisée, cela n’a rien avoir. D’abord, parce que ces deux SERP là, « pizzeria à Rennes » ou « pizzeria sur Rennes », elles ont un historique, elles ont évolué dans le temps, elles ont des métriques utilisateurs qui remontent peut-être à très longtemps, en tout cas, Google a de quoi faire. Elles ont pu évoluer chacune dans leur sens. Mais surtout, c’est ne confronte pas la SERP et les ancres de vos liens. Tout simplement parce que l’exemple que j’ai donné dernièrement aux collègues, c’est que si vous vous êtes sur deux autoroutes différentes, bon ce sont deux routes différentes, d’accord, mais par contre, les règles sont les mêmes, c’est limité à 110 ou c’est limité à 130, sur les deux routes. Donc là, c’est pareil, vous êtes sur deux SERP différente, mais les gendarmes pingouin, les gendarmes Google, lui, il va appliquer les mêmes règles, aussi bien pour l’une que pour l’autre. Il va prendre en compte la même famille d’ancre optimisée. Donc voilà, faites attention.

Bon, petit mot quand même sur le fait, car j’imagine que vous allez tous me sortir des contre-exemples, mais moi ce que j’ai à vous dire, c’est que peut-être que le filtre pingouin, aujourd’hui, il n’est pas forcément en phase avec ces notions de familles d’ancre, en tout cas, ça date ou alors il y aura peut-être peur à être trop positif. Mais faites attention, parce que petit à petit ça s’affine et demain, demain, si aujourd’hui, vous vous sentez un petit peu malin avec vos ancres, un petit peu, votre famille d’ancre sur optimisée, vous ferez peut-être une sale tête dans quelques mois ou dans quelques années, à ce niveau-là. Donc surtout, restez-en en dessous du radar.

Alors continuons tout simplement, parce que je vous parle de taux d’ancre optimisée, depuis quand même pas mal de de fois-là, ce matin, alors la question qui revient tout le temps, alors, là, c’est quel est le bon taux d’ancre optimisée, 5%, 8%, 10%, 30%. En fait, suivant la source, vous n’aurez jamais la même réponse, et puis de toute façon, dans le SEO, comme on dit, ça dépend. Alors, je lis parfois, et je l’ai vu même dans certaines formations, SEO, en ligne, je lis parfois 30% de taux d’ancre optimisée. Alors soyons clairs, si c’est pour un site personnel, un MFA, vous voulez vous amuser, vous voulez tester, c’est un projet éphémère, ouais, allez-y, il n’y a pas de problème, pourquoi pas. Maintenant, si c’est pour un projet, un vrai projet qui s’inscrit dans le temps, si c’est un site professionnel, encore pire, s’il y a des employés derrières, c’est trop risqué. Voilà, c’est écrit assez gros, c’est trop risqué. On ait régulièrement 10% aussi sur le net, alors je sais que quand il y a Korleon’Biz, on a tendance à parler de 8% pour être tranquille et puis quand même faire quelque chose de bien, et de pas prendre de risque, on va dire quand même à pas mal d’endroits, 10% alors c’est une règle qui est très basique, mais elle a l’avantage d’être saine, à savoir que là, on prend 10% par exemple, vous avez un taux hyper facile à suivre, je veux dire même si vous n’êtes pas le roi des mathématiques, si vous avez 50 clients, vous êtes quand même capable de savoir qui vous êtes au-dessus ou en dessous, de vos 10%, voilà sans ouvrir votre tableau et refaire le calcul. Et donc l’avantage de cette règle de 10%, c’est que c’est facile à appliquer, et vous êtes largement en dessous des radars de Google pingouin, dans une durée quand même assez confortable.

Seulement, voilà, je vous ai parlé de 30%, de 10%, mais la vérité c’est qu’en fait, il n’y a pas de règle standard applicable à tout le web. Et pourquoi, parce que la vraie réponse, en fait, c’est la réponse fétiche de SEO, ça dépend et ça va dépendre de quoi, ça va dépendre de la thématique ou de la SERP. Et donc si ça dépend de la SERP et tout simplement ça veut dire que vous allez devoir vous adapter à la SERP. Donc le bon taux d’ancre optimisée en fait, va varier selon votre thématique ou selon la SERP sur laquelle vous vous prétendez vous positionner. Donc si vos concurrents sont dans le top 10, ils ont tous 50% de taux d’ancre optimisée, vous allez me dire que ce n’est pas possible, si vous êtes néophyte, en fait si, ça arrive et ça arrive même plus souvent qu’on le croit, peut-être pas 50, mais, en tout cas ça peut arriver et en fait si vous êtes sur une SERP à 50% de taux d’ancre optimisée vous n’arrivez pas à vous positionnez, vous n’avez pas utilisé les ancres opti. Et monter à 10-15-20% pour voir ce que ça donne. Et là vous êtes quand même largement en dessous de ce que font les concurrents du top 10 voire même du top 20 et donc vous êtes quand même bien au-delà de comment dire, vous ne risquez pas d’abuser, en tout cas, là- maintenant. Si vous êtes dans une SERP ou dans le top 10 ou même dans le top 3, aucun fait des ancres optimisées. Là, c’est simple, vous y allez mollo en fait, vous partez du principe que vous n’en faites pas, quand vous avez une bonne opportunité vous allez en faire, mais avec modération. C’est beaucoup plus, comment dire, c’est beaucoup plus sûr, et puis l’avantage de ça en fait, c’est que, si vous avez mal analysé la SERP et qu’en fait, elle est beaucoup plus concurrentielle que vous ne le pensez, parce que vous n’arrivez pas à vous positionner, et peut-être que certains font des ancres sur des liens cachés.

Et vous avez une marge de manœuvre, vous allez pouvoir faire des ancres opti. Si vous avez bien vu, mais que demain la SERP devient beaucoup plus concurrentielle parce que vous avez attiré d’autres personnes sur cette SERP. Eh bien, en fait, ce n’est pas du résultat de Google quand je dis ça, en fait, là vous avez une marge de manœuvre vous allez pouvoir entre guillemets, être beaucoup plus agressif lorsque les concurrents arrivent, alors qu’eux, peut-être, auront déjà était agressif et pourront plus répondre. Donc, OK, quand je vous dis ça, la question que si cela vient naturellement c’est comment je calcule mon taux d’ancre en fait, quelle est la méthode parce que ce n’est peut-être pas si évident que ça et je veux être très claire le taux comment est-ce qu’on calcule un taux d’ancre optimisée, c’est au niveau de la page, voilà, alors pour ceux qui n’ont pas entendu et pour ceux qui n’ont pas vu, c’est au niveau de la page, j’ai bien dit la page, mais pas du site, voilà.

Pour exprimer ça je vous je vous donne un exemple, vous avez un diagramme-là, sur la slide qui vient tout droit du très bon outil SEObserver, ce diagramme, on le croise donc régulièrement sur la fiche, résumée, la page d’entrée d’un site sur le site serveur. Et en fait, ce qu’elle affiche, là, ce sont tout simplement les pourcentages les pourcentages d’utilisation de certains mots en ancre. On là, on a 13%, 11%, 11%, 8%, etc. Le 32, généralement c’est simplement un groupe de bail comme dirait Kevin, c’est un regroupement d’un tas d’autres ancres, voilà, à utiliser de manière insignifiante. En fait, ces pourcentages-là, c’est au niveau du site et je vous donne un exemple, j’ai eu un client il y a quelque temps, qui me dit « moi j’utilise mon mot clé A à 13 %, le B à 11, le C à 11 et le D à 8%, donc j’estime que je suis plutôt pas mal, et je n’ai pas pris de risque ». Et là, je dis « non, il y a un souci parce que d’accord 13-11-11 et 8, sauf qu’en fait le mot clé A, tu l’utilises que vers ta page A, le mot clé B, tu l’utilises que vers ta page B dans tes ancres, le mot C vers la page C, le mot D vers la page D. Et en fait, quand on analysait au niveau de la page, oui parce que pour ceux qui n’ont pas compris, c’est au niveau de la page, et bien on s’apercevait qu’il avait 80 % d’ancres opti sur chacune de ses 4 pages. Bon là qu’est-ce qu’on fait, on fait des ancres non optimisées, et en général, ça marche, en tout cas, ça marchait.

Deuxième chose, quand vous allez être face à un taux à calculer d’ancre opti, prenez un peu de recul sur le chiffre et ayez un minimum de bon sens. Si vous n’avez que 4 liens, et que vous sur ces 4 liens, vous avez deux ancres opti, bon, 50%, ça ne veut rien dire, mais vraiment rien du tout. Finalement, dans l’absolue vous avez juste deux ancres opti, jamais google va vous pénalisez parce que vous a fait des ancres opti ou ou alors ce sont des cas vraiment extrêmes qui implique tout un tas d’autres choses où pour le coup, là vous l’aurez bien mérité quoi. Mais non simplement en s’en fiche quoi, prenez du recul sur ce pourcentage-là, il ne veut rien dire. En revanche, plus vous allez faire de lien, plus votre nombre de liens va grandir, vers telle ou telle page, là vous avez intérêt d’être très fin et de de respecter le taux d’ancre que vous vous êtes fixé, l’objectif, que vous vous êtes fixé, il faut absolument que vous restiez sous ce radar. Ensuite, une des questions, dans mon calcul, est-ce que je prends tout en compte, est-ce je prends tous mes backlinks ?

La réponse est claire, c’est non ! Pourquoi, démarrons par un exemple encore, vous avez un lien footer, sur ce site, le site qui vous fait un lien footer, il a 50 pages. Là, vous allez vous retrouver avec 50 backlinks, avec cette ancre-là. Et, dans ce cas précis, vous conterez qu’une seule fois l’ancre en fait. Et si évidemment, si vous la comptez 50 fois ou une fois, ça va totalement changer votre pourcentage.

Donc pour le coup, évidemment il y a parfois ou ça dépend, mais dans la règle de base c’est celle-là, vous allez compter qu’une seule fois le lien. Les liens no follow justement, si on ne les suit pas, on ne les compte pas non plus. Donc vous ne le prenez pas en compte dans votre calcul.

Autre chose, vous avez régulièrement des liens que vous ne pouvez voir apparaître dans certains outils, mais qui ne sont pas pris en compte par Google. Si c’est votre site, vous allez à la source console, vous l’ouvrez et prenez seulement en compte les liens que vous voyez dans la source console, au niveau de la, comment dire, de votre calcule du taux ancre opti. Enfin, les liens bon là, pour ceux qui connaissent, évidemment vous n’en tenez pas compte et tous les liens de ce même type-là. Enfin, je vous ai parlé de calculer, de voir vos liens, etc. Bon si, ce n’est pas votre site, vous allez avoir besoin d’un outil. Alors moi j’utilise Majestic pour ce genre de choses ou allez SEObserver, et SEObserver qui agréent les données Majestic, mais qui en plus, a des petites données sur les backlinks assez précieuses, donc je suis assez fan.

Alors évidemment, il y a d’autres outils Ahrefs, etc. enfin, peu importe, il y en a plein et c’est d’ailleurs un domaine où il y a la course donc de lien à repérer. Et, moi ce que je peux avoir à vous dire c’est que bon Majestic, je le critique tout le temps, j’avoue, voilà, je parle terre à terre parce que sinon je vais tousser, mais voilà, il y a pleins de choses que je n’aime pas chez Majestic, et néanmoins, il y a pleins de choses que j’aime et pour le coup, si je veux voir le lien d’un concurrent et des ancres qu’il utilise, je vais plus utiliser le Majestic que certains autres outils qui vont trouver beaucoup plus de liens. Pourquoi, alors c’est mon choix, je sais que c’est le choix d’autres personnes aussi, mais pourquoi, parce que tout simplement Majestic est, selon moi, un peu plus doué que les autres aujourd’hui pour éliminer le bruit, à savoir tous les liens qu’on trouve dans les outils et qu’on trouve qu’on ne trouva pas à la source console. Il y a certains je ne sais pas, certains outils qui vont trouver plus des liens et puis au final, si vous faites la balance, la plupart de ces liens, en fait, sont plutôt à ignorer.

En tout cas, c’est mon analyse aujourd’hui, c’est mon choix, maintenant vous ferez comme vous voulez avec les outils, je vous donne ma façon de faire à moi. Bon, voilà, je ne sais pas si c’est comment au niveau au niveau timing, mais moi, je suis à peu près à la mi-parcours de cette conf et si on prend 30 secondes, là, vous allez vous demander quand est-ce que vous faites une ancre optimisée. Donc on va se donner 3 règles à respecter.

La première c’est que je fais une ancre optimisée si je peux la faire si c’est un bon site, et pour être précis sur une bonne page. Parce qu’il y a de bons sites qui, parfois, ont des pages dégueulasses. Donc si on peut le faire sur une bonne page et si ce lien est présent dans le texte de la page. Donc-là, c’est la première des règles.

Deuxième des règles, est-ce que ce texte de la page, est-ce que le continu de la page, de manière générale et dans la même thématique, dans la même thématique selon Google hein, si évidemment, vous êtes expert de votre thématique, il faudra vous montrer un petit peu plus conciliant sur le choix de la thématique dans le sens que Google sera forcément un petit peu plus large que vous dans la majorité des cas.

Et troisième point à respecter vous suivez votre taux d’ancre optimisé, si vous êtes en dessous du radar et que les deux autres premiers points sont respectés, alors oui allez-y, faites une ancre optimisée. Sinon vous ferez une ancre non opti. Ça tombe bien parce que ce matin, on va essayer d’être malin grâce finalement aux ancres non optimisées, bon attardons-nous quand même très vite, sur le basique des ancres non optimisées sur 3-4 slides, à savoir ce que les ancres non otpi tel qu’on les a toujours finalement considérés.

La première des ancres opti très connue ça va être une ancre opti du type branding. Donc je reprends l’exemple de mon site.fr, branding ça va être dans l’ancre je vais mettre mon nom d’entreprise, je vais mettre mon nom de marque voire éventuellement mon nom de produit si c’est un produit qui finalement, serait presque assimilé à une marque. Alors déjà, la première chose c’est que si vous avez peur d’utiliser des ancres, si vous avez peur de Pingouin, vous êtes traumatisé du lien, là pour le coup, vous avez 0 risque. Ce qui est positif, c’est qu’au passage, ça poussera votre marque donc si votre marque n’est pas nécessairement connue ça ne peut pas faire de mal dans un premier temps et puis en plus, ça peut peut-être même vous aidez à acquérir aux yeux de Google le fait de statut, de finalement de marque au niveau de votre site.

Sauf bon, le négatif à ça c’est qu’au-delà du fait que ce ne soit pas optimisé pour mon mot clé « pizzéria à Rennes », en l’occurrence généralement ça va être plutôt adapter à votre home page, si vous voulez faire des liens vers une page profonde, c’est quand même moins chic de faire une ancre sur votre nom de marque ou le nom d’entreprise. Deuxième type d’ancre non opti, l’URL, donc moi j’aime bien ça, de base, voilà, de manière, comment dire très naïve, j’ai envie de dire j’aime bien lorsque généralement, qu’est-ce qu’on va faire quand on quand on fait un petit peu d’attention à son onsite, c’est qu’à la fin de son URL, le nom de domaine « .fr » « .fr/ le slide de l’URL », on va on va généralement mettre les mots clés qu’on vise finalement. Et moi, pour le coup dans mon exemple, mondomaine.fr si c’est une page profonde, ça sera /pizzéria-à Rennes.html, parce que je vise « pizzeria à Rennes ».

Donc là, pour le coup vous en faisant des liens URL, vous n’avez aussi, comme compromis, vous avez 0 risque vis-à-vis du gendarme Google et vous allez quand même pousser un petit peu vos mots clés parce que finalement ils sont présents dans le texte de l’ancre. Donc ce n’est pas négligeable. Donc c’est bien, mais ce n’est pas bien, voilà parce qu’en fait ce n’est pas si anodin que ça de faire des liens avec des ancres de l’URL parce que si vous avez en fait, une stratégie vous voulez être discret, par exemple vous faites des liens, mais vous ne voulez pas nécessairement que vos concurrents sachent exactement tous que vous faites, et que vous arriviez à vous cacher des outils, donc pour ceux qui ne savent pas, c’est facile à faire. Et en fait, enfin pour se cacher des outils, pour se cacher des concurrents, ça dépend de leur niveau, mais pour se cacher des outils c’est assez facile à faire et le souci avec les ancres de type URL, c’est qu’en fait, avec une simple requête Google donc on met le lien, au moins, on en laisse toutes les URL de votre site, une simple requête Google, tous vos liens vont apparaître.

Donc là, pour le coup, si vous voulez être discret c’est un petit peu raté quoi. Donc de ce point de vue là, ce n’est pas bien donc ne faites pas que ça quand même si vous voulez faire des ancres non optimisées, faites-en quelques-unes, à la limite c’est naturel, c’est même naturel tout simplement, mais n’en abusez pas. Dernier alors il y en a d’autres, mais le dernier type d’ancre non optimisée dont je vais vous parler là, ce sont les ancres vraiment neutres. Donc là, il n’y a pas plus non optimisé sur le marché de l’ancre, clairement, vous allez avoir votre lien sur cliquez ici, sur ceci, sur en savoir plus, là effectivement, il y a 0 risque, vous pouvez être tranquille hein, si vous êtes parano, vous êtes bien. Maintenant, franchement moi je trouve ça super dommage et d’abuser de ce genre de chose parce que d’une, vous n’optimisez absolument pas la performance de votre lien alors qu’il y a moyen d’être absolument plus malin. Et pour le coup, c’est un peu le nom de la conférence, donc ce matin, on va essayer d’être malin.

Alors c’est mon dernier chapitre, et le but c’est de vous donner, 7-8 astuces pour finalement utiliser des nancres des ancres, pardon, pas des nancres. Des ancres non optimisées au sens strict du terme. Mais finalement, elles seront quand même pas mal optimisées pour votre SEO. Alors, on démarre doucement, avec les ancres longues contenant votre mot clé. Alors ça va être par exemple une ancre, qui va faire 5 à 10 mots, ça peut paraître incertain, mais qui va faire 5 à 10 mots et qui va contenir tout partit de votre mot clé. Je prends 2 exemples, je reviens sur ma « pizzeria à Rennes », mon ancre-là, ça va être dans la premier exemple, ça va être la pizzéria préférée des commerciaux, le midi, à Rennes. Bon, je fais mon lien sur cette ancre-là. Deuxième exemple, la dernière recommandation de pizzéria dans le journal de Rennes évoquez ceci et je fais mon lien sur ces traces-là. Alors, c’est utilisé avec parcimonie quand même donc parce que bon d’accord vous restez sur le radar et bon c’est un peu long, bon quand vous regardiez la deuxième, c’est un petit peu long. Donc-là, si vous ne faites que ça, ça ne serait vraiment pas naturel. Mais si vous l’utilisez avec parcimonie, avec modération, et que vous évitiez 2-3-4 cliquez ici ou en savoir plus, bon c’est gagné, voilà. Voilà, en quoi les ancres longues, avec le mot clé, vont vous aider.

Alors, idéalement, les deux occurrences, enfin, là moi dans mon objectif, c’est « pizzeria à Rennes » donc il y a « pizzeria » et « à Rennes », donc vous voyez que dans mon ancre longue, j’utilise les deux. Et je les utilise également dans l’ordre que je vise, à savoir pizzeria à Rennes, eh bien si vous regardez sur l’écran, il y a pizzeria en premier, il y a à Rennes en deuxième. Si pour, pour une autre ancre, c’est dans l’autre art, donc ce n’est pas grave. Mais essayez de les mettre dans le bon ordre.

Deuxième astuce, on ne change pas trop de logique, on reste sur des ancres longues, mais là, vous n’allez pas mettre votre mot clé. Donc vous allez mettre 5-6-7-8 8 mots, qui vont être dans votre thématique ou même des synonymes. Et qui vont rentrer à ce moment-là dans une ancre un petit peu plus longue. Premier exemple, ma pizza préférée dans ce restau, et deuxième exemple, les quatre fromages de ce restaurant brétillien, voilà deux ancres de liens que je pourrais utiliser. Pizza, pizzeria, on n’est pas loin, le restau, on n’est pas loin non plus. Et la deuxième, je l’aime beaucoup, parce que restaurant, on est sur un terme qui est presque un synonyme de pizzeria, on est quand même dans la rhétorique. Le mot bretillien, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est comme ça qu’on appelle les gens d’Ille-et-Vilaine. Donc finalement, c’est là où se trouve Rennes. Ma pizzeria est à Rennes, donc finalement niveau thématique, niveau sémantique, je suis pas mal. Et puis et puis 4 fromages, je l’ai mis là parce que ça d’Ille-et-Vilaine donc et on est encore dans le on est encore dans la thématique de la pizza. Donc ce genre d’ancre là, vous avez un blog de Géraldine ou le blog de Pascal, qui raconte sa vie, son life style, il peut très bien avoir un article qui dit bon moi, quand je vais à Rennes, j’ai toujours ma pizzeria préférée parce que voilà, la 4 fromages de ce restaurant bretillien, elle est à tomber quoi. Et bon, vous avez mis votre lien, c’est bien et il n’y a pas de soucis, c’est quand même assez c’est finalement beaucoup plus facile à placer qu’on ne le croit. Ensuite, si vous mettez des synonymes, de temps en temps, bien sûr, c’est tout à fait naturel parce qu’à la base, on est d’accord que le lien ce n’est pas vous qui l’ avez fait, vous ne les avez pas achetés, vous ne les avez pas fait créer par quelqu’un d’autre, ils sont naturels.

Bon, chacun est libre d’utiliser l’ancre qu’il veut, chacun a son propre vocabulaire. Donc je ne vois pas pourquoi certains n’utiliseraient pas des synonymes de temps en temps sur certaines ancres, pour faire des liens. Donc utilisez quand même des synonymes, avec modération, parce qu’alors on a parlé de famille d’ancre au niveau de Google, le même jour, certainement vos synonymes seront assimilés aussi dans la même famille d’ancre. C’est peut-être déjà le cas, en tout cas aujourd’hui, je ne le constate pas du tout, mais faites attention et puis des mots proches, ça fera largement l’affaire. Troisième astuce, et là je vais prendre mon temps parce que moi j’adore cette façon de faire, je suis un petit peu accro, par moment, d’ailleurs, j’en abuse un petit peu et j’adore cette façon de faire, c’est d’utiliser l’ancre du lien, finalement pour optimiser la sémantique one page, mais la sémantique one page de ma page, ma page de pizzeria à Rennes. Pas celle de la page où je pose mon lien, là ma page.

Alors, le pré requis à savoir à ça, pour bien comprendre la logique, c’est que si comment dire, si vous mettez un lien sur les termes « cliquez ici », au niveau de l’ancre, pour Google, c’est comme si le terme « cliquez ici » appartenait à votre page à vous, à la page cible. À savoir du coup, qu’à chaque fois que vous utilisez les ancres de lien, c’est comme si vous ajoutiez du texte, de la sémantique dans votre page. Et du coup, ça donne des idées en fait, parce que si je peux utiliser les ancres pour contrecarrer un déficit de sémantique sur ma page, pourquoi je me priverais, surtout si on peut en plus, elles sont optimisées au sens strict du terme. Donc moi, ce que je veux faire, c’est que si sur la thématique « pizzeria à Rennes » il y a tout un tas de termes qui manquent au niveau de ma page, et que je ne peux pas nécessairement ajouter parce que je ne suis pas tout seul, je suis SEO, mais il y a le service marketing, il y a l’équipe design, il y a le patron qui aime bien voir de belles slides et pas forcément du texte partout, du coup, ma page n’est pas forcément optimisée en termes de texte donc il me manque des termes qui sont attendus par Google parce que dans cette thématique-là, ils reviennent tout le temps et moi je les ai pas.

Donc je vais les glisser dans des ancres. Encore plus intéressant encore au moins aussi intéressant, c’est que c’est l’occasion parfois de glisser des termes rares, peut-être des termes que vous n’osez pas vous, utiliser dans votre page, parce que vous les trouver un petit peu pompeux, parce que ça fait un petit peu expert où je n’ai pas envie d’étaler ma science, plutôt que ma pâte à pizza. Et en fait, si vous utilisez du coup, des termes rares, dans un article, et que si vous aimez la sémantique, vous êtes pas censé savoir que en fait, Google, si c’est rare, mais extrêmement pertinent, il va aimer ça parce que du coup, des suites, s’il vous identifie comme un expert de la, comment dire, du sujet, et du coup, vous allez certainement avoir un petit up si ces mots-là, vous ne les avez pas dans votre page, vous mettez dans des ancres.

Et surtout, l’idée, ce n’est pas nécessairement de reproduire des pseudos ancres optimisées en utilisant ces termes-là, non, vous avez plusieurs termes qui vous manque, eh en fait, créer une ancre longue au nombre de 4 à 5 mots, pas plus, qui va utiliser certes, plusieurs de ces termes et vous allez faire une ancre

et ça va vous permettre d’intégrer ces termes-là à votre page. Troisième petit point, c’est aussi l’occasion d’appuyer sur l’intention de recherche. J’ai une « pizzeria à Rennes », il est fort probable que l’intention de recherche à un moment donné, vous savez déjà, soit un peu des gens cherchent finalement à de la vente à emporter ou de la vente en livraison. Eh bien, pourquoi est-ce que je moi je ne ferais pas de vente à emporter, voilà, je suis un peu vieille école dans ma pizzeria, mais pourquoi est-ce que je n’utiliserais pas des ancres finalement pour mettre « commander » « à emporter » ou ce genre de choses, de façon à intégrer les termes dans ma page.

Donc ça, effectivement, moi pour le faire, j’utilise un outil sémantique, alors il y en a plusieurs, il y en a un « .fr », il y en a plusieurs, mais enfin moi j’utilise Yourtext.guru et je vous conseille d’utiliser Yourtext.guru tout simplement parce qu’en fait, c’est le meilleur. Et moi donc j’utilise Yourtext.guru je fais quoi, je vais prendre ma page, comment dire, je vais ouvrir Yourtext.guru, ou je vais lancer une analyse sur les termes « pizzeria à Rennes », là où l’outil travaille pendant quelques secondes, et puis il me permet ensuite d’ajouter le contenu de ma page pour l’analyser, j’ajoute le contenu de ma page pour l’analyser et là Yourtext.guru va me dire « bon Regis t’a pas assuré niveau optimisation sémantique, il manque telle expression, telle expression, telles expressions, telles expressions ou voire même telle expression qu’il n’utilise pas assez selon nos calculs ». Eh moi, voilà, ces termes-là, je les ai, mais mes ancres mes termes mes mots à utiliser dans des ancres longues ou tout ça, des ancres toutes courtes, voilà je les ai demandés, mais mes idées, et je les utilisais et surtout si c’est des mots qui peuvent me paraître finalement neutres, c’est encore mieux parce que du coup, je sais que niveau ancre je suis pas optimisé du tout parce qu’elle est neutre, mais en fait, elle n’est pas si neutre que ça, d’un point de vue optimisation sémantique.

Alors, si vous n’avez pas d’outil sémantique, il y a un truc qui marche très bien aussi hein, vous prenez la SERP, vous regardez les concurrents qui sont éventuellement devant vous, et vous regardez leur page, vous regardez les vocabulaires qu’ils utilisent si c’est votre site, ou alors que vous êtes consultant, que vous travaillez sur le site de la pizzeria à Rennes, vous connaissez un peu quand même votre page ou votre site, vous savez les mots que vous utilisez quand vous allez voir le concurrent, vous allez de suite voir les mots que lui utilise, que vous n’utilisez pas. Eh voilà, prenez-le, vous voyez, vous avez pleins d’idées-là et c’est très intéressant. En tout cas, moi ça je vous le dis tout de suite, ça marche. Ensuite…

Jacky : Alors Régis, il va te rester 5 minutes.

Régis: 5, ouh, il reste 3 slides, mais c’est un petit peu plus long, mais OK. Merci Jacky. l’ancre, pardon, j’en étais oui, on parlait des concurrents au niveau des onsite, il y a aussi tout simplement l’analyse des concurrents dans la SERP, quels sont les ancres qu’eux ils utilisent. Il me reste même plutôt 4 ou 5 slides, je vais accélérer. Les ancres qu’utilisent les concurrents, donc en fait, par exemple, avec Majestic, je balance l’URL donc de la page et pas le domaine de mes concurrents, et je vais regarder les ancres qu’ils utilisent vers ces pages-là. Donc ça va me donner des idées. Donc tout simplement, ils vont peut-être utiliser des ancres qui me paraissent un petit peu neutres, mais, du coup, je peux les reprendre, moi pour faire des ancres neutres.

Parfois, en faisant ça, vous allez découvrir que vous êtes plutôt B to C alors que ceux qui se positionnent aujourd’hui sont peut-être plus B to B, ou l’inverse, et finalement vous n’allez pas nécessairement de la même manière d’appeler votre offre, votre produit même si au final c’est la même chose. Et du coup, si de base, vous ne l’appelez pas pareil, il y a de grandes chances que dans les ancres, elles ne soient pas appelées pareil non plus. Donc si vous avez un déficit à ce niveau-là, vous pouvez vous inspirer et utiliser certaines ancres dans votre netlinking.

Ensuite, ce qui peut aussi arriver, c’est que vous, vous êtes sur une micro niche, et vos concurrents, sont un petit peu plus généraliste, et donc fatalement, il y a des chances que dans la façon dont ils appellent le produit, ils sont un petit peu plus généralistes que vous, et du coup en analysant les ancres, vous allez éventuellement pouvoir le voir. Enfin, un terme un petit peu plus touchy, c’est que la SERP sur laquelle vous essayez de vous positionner, en fait, elle a de l’historique, elle a pu évoluer dans le temps. Et vous pouvez éventuellement tomber sur un cas extrême, ça m’est déjà arrivé, sur un cas extrême, qui est difficile à analyser prime abord, c’est que par le passé, le top 10, le top 5, le top 10 ou le top 20, ils étaient peut-être tellement nuls en termes d’expérience utilisateur, aux yeux de Google, que alors que Dual Go les positionne, que sur le mot clé que sur finalement google a déplacé son vecteur sémantique sur ce mot clé là et pour se positionner sur ce mot clé là, finalement c’est une requête un petit peu à côté qu’il faut viser. Et c’est quelque chose de très difficile à repérer, mais les ancres, parfois, vous permettent de vous en rendre compte. Si vous ouvrez les ancres de votre concurrent et que tu vois que vous voyez qu’il un peu d’ancres assez importantes sur un mot qui vous paraît finalement à être un tout petit peu à côté du vôtre, ce n’est pas vraiment un produit, finalement c’est peut-être que c’est ce mot-là en fait qu’il faut commencer à travailler un petit peu pour vous positionner sur cette SERP.

Je poursuis, et là, en fait, vous allez me dire je vous entends encore hein, en tout cas je ne vous entends pas en réel, mais je vous entends moi dans la tête, vous allez me dire « t’es bien gentil mon coco, mais moi quand j’analyse ma SERP, il y a des pages profondes et puis il n’y en a quasiment aucune qui obtient des liens directs ». Donc c’est vrai, OK, pas de panique, c’est très c’est très courant, et ça arrive en fait très souvent si par exemple vous avez Leroy Merlin, Cdiscount ou ce genre de site, ou même des sites un petit peu plus petits, mais c’est très fréquent avec ceux-là, qui se positionnent face à vous et effectivement si vous analysez leur page, ils ne vont pas faire ils n’ont pas nécessairement reçu de backlink, donc ils n’ont pas d’ancre à analyser.

Dans ces cas-là, regardez ce qu’ils font comme lien en interne, ça peut vous donner des idées un petit peu intéressantes, regardez comment ils appellent ces pages-là, dans le menu et moi j’aime bien, je préfère même, regardez comment ils appellent ces pages-là dans leur fil d’Ariane. Parfois, vous allez découvrir en fait, qu’ ils utilisent des termes plus généralistes que vous le pensiez, ça peut arriver dans certains cas, donc je parle directement sur l’exemple, parce que c’est à mon avis ce qu’il y a de plus intéressant sur ces slides, c’est que là moi par exemple, j’ai une boutique sur le café hein « pizzeria », ça m’intéressait plus, j’ai une boutique sur le café, en général, je parle de pleins de choses, je parle de comment les bonnes heures pour ouvrir le café, comment bien préparer la récolte, etc. voilà, j’ai site, relativement généraliste, sur le café, mais j’ai une page qui veut se positionner sur les capsules cafés. Quand je regarde la SERP, capsule café, je vois que c’est Tassimo, qui se positionne avec une, comment dire, une page profonde, donc je vous dis de suite, ce n’est pas un client à moi, voilà.

C’est Tassimo qui se positionne avec une page profonde, en premier sur le terme capsule café. Si je regarde, elle a pas d’ancre elle reçoit pas de lien, d’accord, mais en fait, dans ce dans ces liens internes, c’est quasiment tout le temps le mot « boisson » qui revient, alors d’accord ça title, sa page est optimisée sur le capsule café, mais moi ce qui m’interpelle c’est que le mot « boisson » à utiliser du coup, des centaines de fois, enfin, au moins des dizaines de fois, dans ces ancres internes, du coup ça va me donner des idées, le mot « boisson », je vais le placer dans certaines ancres qui paraissent du coup un petit peu plus neutres, un petit peu longues dans notre site. Donc voilà, une autre astuce.

Un point supplémentaire, parfois, il faut savoir se déguiser, donc ça rejoint un peu l’idée de la slide que j’adorais, à savoir optimiser son homepage grâce aux ancres. Donc je prends un exemple, pour être pertinent, pour être compris très vite, c’est que si par exemple, vous devez être dans les compléments alimentaires, et votre SERP n’affiche plus que des résultats, pardon, du danger, de la prévention, ou de la santé et que vous, vous avez en e-commerce, il n’y a pas une seule boutique qui se positionne dans le top 10, top 20, top 30, ça va être compliqué. Eh bien, en fait, utilisez vos ancres, pour y mettre des termes de la prévention, de la sémantique du danger, de la santé, etc. parce que ces ancres-là, vous ne pourrez pas les mettre sur une homepage, pardon, e-commerce, vous ne pourrez pas non plus vous tirez une balle dans le pied.

Même chose, vous pouvez rencontrer des SERPs un peu, qui parlent que de texte de loi, là vous allez utiliser des ancres avec un vocabulaire législatif. Et ce que je peux vous dire, c’est qu’aujourd’hui, ça fonctionne. Alors, il y a la notion de Google bert et tout un tas d’autres notions qui mettent en avant l’intention de recherche principale et on peut imaginer qu’ en fait, demain, ça, ce soit quasiment mission impossible. D’accord, moi ce que je vous dis, puisque la conférence ce n’est pas demain, c’est aujourd’hui, ce que je vous dis, c’est qu’aujourd’hui, foncez, parce que si aujourd’hui, vous arrivez à prendre la place grâce à ce genre de stratégie, et que vous rentrez top 10 sur un mot un petit peu généraliste à vos yeux, et vous êtes la seule boutique dans le top 30, eh en fait, le CTR, le top clic dans la SERP, va être votre ami, à savoir que si vous êtes la seule boutique, il y a déjà des gens qui vont taper le mot clé, peut-être que la plupart sont là dans le dans le but d’avoir des informations, mais il y en a quand même un bon nombre qui seront là dans le but de l’acheter, tout simplement parce qu’ils ne sont pas forcément aussi doués que tout le monde pour faire des recherches Google, et tous ces gens-là, la seule possibilité qu’ils ont de l’acheter, c’est de cliquer chez vous, et à ce moment-là, le taux de clic, sera votre ami, et vous pouvez envisager de durer dans le temps, quand même assez longtemps sur ce genre de SERP.

Enfin, dernière astuce, il y a deux slides Jacky, même si c’est pour parler de la même chose, l’idée et c’était impossible pour moi aujourd’hui, de vous parler d’ancre de lien aujourd’hui et pas de de vous parler de vos ancres internes à vous, tout simplement parce que les ancres internes, c’est sans risque, ce n’est pas réellement pris en compte dans les filtres pour , comment dire, pour voir les abus, etc., mais de toute façon, c’est impossible, mais sinon Google pénalise tout le web, mais les ancres de liens internes, ça marche, ça marche de prime abord un petit peu moins bien, mais ça marche. Et qu’est-ce que vous pouvez avoir comme stratégie, stratégie basique, vous avez un e-commerce, ce e-commerce-là a un blog, faites un article de blog, faites en plusieurs, mais faites un article de blog, dedans vous faites un lien, et vous utilisez une ancre optimisée.

Après, vous faites des liens vers l’article de blog, vous la faites plus vers votre page business, votre page business, elle reçoit le lien en interne depuis l’article de blog. Donc à quoi ça va vous servir, premièrement, ça va améliorer la position sur la longue traîne, de votre article de blog, votre article de blog va prendre des mots clés et comme je l’ai dit, nous on croit, que ça, ça marche, donc je défends cette idée, que ça, au-delà du trafic, que ça peut vous apporter, c’est un bonus, non négligeable pour le SEO en général, de votre site. Et ensuite, ça va pousser indirectement votre page business puisque vous poussez l’article de blog, il y a une ancre optimisée interne, qui elle renvoie vers d’autres pages business, et à ce moment-là, ça va pousser votre page business, et là vous êtes largement en dessous des radars.

Donc c’est plus long, pour avoir des résultats, mais c’est beaucoup plus simple et clairement ça marche. On garde la même stratégie, mais là vous avez un site un peu plus évolué, avec une structure avec un niveau 1, niveau 2, un niveau 3. On garde la même idée, à savoir que si vous allez pousser le niveau 3, mais que vous faites une ancre interne vers le niveau 2, vous allez pousser le niveau 2 de la même manière. Et si vous poussez le niveau 2 et que vous faites une ancre interne vers le niveau 1, vous allez pousser le niveau 1 de la même manière. Et ce qui ce qui cette stratégie-là, a deux intérêts, déjà d’une, elle est sans risque, mais en plus, vous avez certainement dû rencontrer un jour ou l’autre des cas où vous êtes en bas de la page une, vous êtes en haut de la page 2 et vous comprenez pas parce que regardez vos concurrents, ce n’est pas possible, ils sont des brêles quoi, je ne comprends pas, moi sur ma clé, j’ai plus de liens, j’ai meilleur taux d’optimisation selon Yourtext.guru, bon là, vous commencez à devenir parano, vous vous dites qu’ ils ont forcément un réseau de site ou il y a un truc où j’étais pénalisé, c’est pas possible. Et en fait, ce qui passe généralement, c’est que vous, vous êtes focus sur votre page le niveau 1, parce que c’est celle-là que vous voulez positionner, mais votre page de niveau 2, elle est très loin dans la SERP, sur son mot clé, elle n’est pas et la page niveau 3, pareille. Si vous utilisez cette stratégie que vous poussez le niveau 3, vos mots clés vont monter et vous allez être plus légitime pour vous positionner sur le niveau 2 qui est plus concurrentiel. Si vous, ensuite, vous travaillez les pages de niveau 2, les mots clés, le niveau 2 va monter, et vous allez être légitime ensuite pour attaquer le niveau 1.

On ne peut pas être présent sur assurance, si on n’a pas des mots clés de longue traîne sur assurance et si on n’a pas des mots clés positionnés du type assurance habitation ou assurance auto. Donc voilà, pour l’idée et très sommairement, dites-vous bien que cette stratégie-là, je vous l’ai parlé pour votre site, mais vous pourriez très bien envisager que c’est le niveau 1, niveau 2, niveau 3 en fait, ils soient sur plusieurs sites, et là, vous avez une stratégie qui peut pousser un petit peu plus vite aussi. Donc voilà, pour moi, donc je vous remercie pour ceux qui m’ont écouté, désolé si j’étais un petit peu long peut-être, mais…


Questions posées à Régis Stéphant :

Jacky : Non, pas de souci !

Régis : Voilà, juste très, si tu me donnes 10 secondes, je vais dire merci à Sylvain et Julien qui m’ont proposé de faire cette conférence, et donc je vous remercie pour la confiance, j‘espère que ça pas été trop mauvais, mais surtout, bon j’aime bien Pascal hein, mais gros merci à Jacky parce que on est quand même concurrent, donc inviter son concurrent pour démarrer sa journée de conférence, c’est quand même sacré culotté, une belle marque d’amitié, donc merci Jacky, et gros gros bisous.

Jacky : Ah merci ! Là, c’était franchement top niveau, merci à toi d’avoir participé, toi pour ta présentation, et merci aussi du coup à Sylvain et à Julien. Et puis, on va peut-être remettre nos cams maintenant, héhé.

Régis : Et voilà, Pascal, Pascal n’a pas écouté les il était parti et il revient là

Pascal : Si, si, j’étais là tu es fou quoi.

Régis : Voilà, je ne sais pas si j’ai pas trop débordé

Jacky : Non, non t’inquiètes, alors on est pile à la fin de ta conf, donc il n’y aura pas de question (rire). Mais si on va placer des techniciens jusqu’à 10h30 là, on va faire au plus vite. Donc on a mis alors si tu vois l’onglet question, Pascal, on a des petits drapeaux, on a des petits drapeaux, ouais c’est il y a un carnage au niveau des questions…

Pascal : Je vois qu’une question en fait, enfin c’est de l’affichage.

Régis : Alors la question c’est que faisait Pascal, tu étais où ? Il n’y a pas d’autres questions (rire).

Jacky : Du coup, je vais commencer à lire quelques questions, comme ça parce qu’on n’aura pas l’occasion d’en faire beaucoup

Régis : À la limite, on s’en tiendra qu’aux questions, mais les réponses, on s’en fout, vas-y !

Jacky : “Bonjour, Régis, quand nous parlons d’ancre optimisée, est-ce simplement au regard du mot clé traité dans le H1 de la page de destination ?”

Régis : Aie, aie, aie, non, ça, c’est que du coup, je n’ai pas été adroit. L’ancre opti, de base, c’est le mot clé que tu vises, donc si tu veux te positionner sur pizzeria à Rennes, je m’en fout là de ton machin ou de ton title à ce moment-là. L’objet sur quelle SERP tu te positionnes. Évidemment tu vas mettre pizzeria à Rennes dans ton title, et logiquement tu vas le mettre dans ton machin. Mais là on se concentre surtout sur ton objectif de mot clé, parce que de toute façon, Google va le voir hein, sur quoi tu veux te positionner, on voit que c’est facile de tout faire pour optimiser l’URL et le off là-dessus donc on part surtout de l’ancre. Donc évidemment le mot clé que tu vises, donc pizzeria à Rennes.

Jacky : OK merci !!

Régis : Ou pas Rennes, tu mets une autre ville.

Pascal : On a une deuxième question, mais qui est plutôt sur les liens on site, on traite ou pas ?

Régis : Yes !

Jacky : Traites tout ce que tu….

Régis : Ouais, vas-y !

Pascal : Concernant liens on site, pour un site e-commerce, j’ai par exemple en sidebar des liens désoptimisesés, mais visibles en premier dans mon code source, et ensuite dans la page, j’ai des liens plus optimisés, que préconisez-vous quand on a plusieurs liens sur une même page, optimisez le premier lien dans le code source par interrogation, on dit que plus haut, et le lien et mieux c’est dans le contenu de l’article, mais la sidebar est au final en dehors du compte.

Régis : Il y a 10 ans, on s’intéressait surtout à, comment dire, effectivement au code source et quelle est l’ancre qui apparaissait en premier. Aujourd’hui, et celui qui en parle le mieux, est d’une manière très pédagogique, depuis quelque temps, c’est Sylvain Peyronnet, aujourd’hui, avec le surfeur raisonnable, Google va attribuer beaucoup plus d’importance à la partie texte la zone principale, de votre page. Donc c’est si à un endroit, il faut mettre un opti optimiser, c’est là. Voilà, après l’ordre dans le cas où ça va aller, et ça sera totalement insignifiant, voilà. On se dit dans la partie principale. C’est même plus important que dans le menu.

Jacky : Tout à fait !, merci, ensuite, on a une autre question, alors « quelle est la part d’ancre opti exacte et large en maillage interne ? ».

Régis : Bon je m’en fous.

Jacky : Très bien !

Régis : voilà ! Petite réponse quand même complémentaire, on dit parfois on dit parfois que c’est bon en maillage interne de varier les ancres, et qu’effectivement, ça donne des résultats, et moi ce que je pense, c’est que la raison pour laquelle ça donne des résultats, c’est que la page de destination, elle n’est peut-être pas assez optimisée sémantiquement. Et le fait de varier les ancres en interne, finalement ça va lui apporter ce qui lui manque en termes de contenu, à ce niveau-là et c’est pour ça que ça marche en fait, mais si votre page, elle est optimisée aux petits oignons au niveau sémantique, au niveau des ancres internes, moi je mets la même, je mets mon mot clé, je « bourrine ».

Pascal : OK ! Question suivante, « si le nom de ma marque est le mot clé principal, Google est-il capable de faire la différence, si on reprend le mot clé pizzeria Paris et que ma marque est pizzeria in Paris, par exemple, j’aurais beaucoup de noms qui vont ancrés naturellement avec ma marque ? »

Régis : Pour le coup, ce sera pas nécessairement des ancres marques, ce sera ce sera généralement des ancres url, don là c’est génial et effectivement t’aurais quand même des zones pizzeria pareilles, mais ça permet quand même d’être en dessous du radar un peu plus longtemps, ouais. Maintenant, Google Pingouin évolue, il faut peut-être faire attention, mais logiquement si mon site s’appelle « pizzeria Paris », je suis un petit et que je suis vue comme une marque pas comme un MFA tout pourri, je pense que c’est relativement sain mais soyons quand même un petit peu prudent.

Pascal : Tu fais la suivante Jacky ?

Jacky : Non, non vas-y, je gère les intervenants en même temps.

Pascal : Alors que faire que faire sur un site non géré par le SEO pendant des années sur lesquelles ils ont tenu beaucoup de liens en footer de site, assez moyen, avec des ancres opti ou proches ? On supprime les liens points d’interrogation ? À quelle fréquence pour ne pas se faire griller point d’interrogation ?

Régis : Pff alors supprimer des liens, ouais, alors déjà premièrement le type de Google de désaveu, non, non merci. Après, prenez votre téléphone, c’est pas souvent où vous faites un mail, finalement souvent, les gens sont assez d’accord, de changer une ancre si vous lui expliquez que vous vous êtes fait pénaliser, soyez malin. Dites-lui que vous êtes en train de vous faire pénaliser et qu’il fait des ancres opti vers vous, il sera très content de la changer hein. Mais le mieux c’est le mieux c’est effectivement de la changer, de mettre une ancre un petit peu neutre dans le footer parce que comme je l’ai dit, on est sensé compté qu’une fois l’ancre opti dans le footer ou la sidebar, mais il y a quand même des cas où si vous avez une ancre opti, sur un site porn, et que ce site il a 50 000 pages, bon OK on la compte quand même qu’une fois, en théorie, mais en pratique, elle ferait quand même un peu elle fait quand même beaucoup plus de mal. Donc l’idée c’est quand même d’essayer de je me rappelle plus exactement de la question, mais, l’idée c’est de l’échanger si possible, et les retirer bon si c’est du porn ou du médicament dégueulasse, du médicament interdit, donc c’est pas vraiment un médicament, là ouais pourquoi pas l’enlever, mais j’aime bien j’aime pas enlever le lien.

Jacky : Yes super !

Pascal : Il y a une question.

Jacky: Ouais dernière question parce qu’après ça sera beaucoup autour de Romain

Pascal : Ouais, dernière question assez récurrente et qui est assez classique, « est-ce qu’il faut aussi faire gaffe sur optimisation des ancres de maillage interne ? »

Régis : Non !

Jacky : Je crois qu’on l’a posé tout à l’heure.

Jacky : Ouais !

Pascal : OK !

Jacky : C’était la réponse était « non ».

Régis : La réponse était « non ».

Pascal : Allez une petite dernière hein.

Régis : Tu gagnes un mug Jacky ! (Rire)

Pascal : Donc pour une ancre non opti avec…

Régis : Non je pense que Jacky a dépassé le temps et que rendre l’antenne Pascal !

Jacky : N’hésitez pas si vous avez des questions, justement sur la conférence de Régis, hésitez pas à aller le spammer sur Twitter, puisqu’il est sur Twitter

Jacky : Et posez-lui des questions, il ne mord pas, donc il va vous répondre, que ça soit sur NextLevel ou sur sa conférence, il n’y a pas de souci à aller le voir, il vous répondra.

Régis : Merci, Jacky, bon courage !

Jacky: Merci beaucoup d’être venu et merci pour ta présentation, c’était super, donc tu es donc là vous êtes donc, on est 600-610 personnes à peu près, voilà !

Régis: Ah, j’avais dit qu’à 500, j’enlevais le haut.

Jacky : Je coupe ta cam (rire), voilà !